Broyeur végétaux : comment bien choisir le vôtre ?

Publié vendredi 26 octobre 2018 Commenter 0
broyeur de végétaux simple

Sommaire

Les broyeurs de végétaux ne se valent pas tous, certains sont quasi professionnels et très efficaces quand d'autres peinent et sont limite dangereux. De la nécessité d'acheter un broyeur à son choix, il n'y a qu'un pas à franchir.

Pourquoi acheter un broyeur à végétaux ?

A l'automne, avant que la nature s'engourdisse et entre en hibernation, on coupe les branches indésirables, on refait une beauté aux arbres. Mais que faire des déchets verts. S'il y en a peu, un ramassage est possible en appelant la mairie, mais quand il y en a beaucoup, ce ramassage est payant. La déchèterie est une bonne solution, mais il faut le véhicule pour transporter les branchages et au bout d'un certain poids, signalé par notre « carte pass », le dépôt devient aussi payant. Dans ce cas, autant acheter un broyeur et constituer grâce à lui, un bon compost. Les débris obtenus peuvent aussi servir de paillage, la nature aide la nature.

Comment bien choisir son broyeur à végétaux ?

Le choix va se faire par élimination, selon les végétaux à broyer. Si nous avons des branches assez épaisses jusqu'à 6 cm, un petit broyeur ne conviendra pas, le Caravaggi Bio 60 est parfait pour cela comme indiqué sur le site Broyeur-vegetaux.pro. Mais ce gabarit est plutôt réservé aux grandes propriétés. La plupart du temps, on a besoin tout au plus d'un broyeur capable d'avaler des branchages entre 3,5 cm et 4,5 cm.

On retiendra les critères suivants en premier lieu :

- La puissance :

Au moins 2000 W sont nécessaires pour un broyeur électrique qui doit servir régulièrement. Plus il est puissant, plus il a de force, moins il peine à réduire les déchets verts en copeaux. Le broyeur thermique est plutôt réservé aux professionnels, il est capable de broyer des branches importantes en quantité, et il lui faut une certaine rapidité d'exécution.

- Le système de broyage :

On choisit un broyeur selon le terrain dont on dispose et la végétation qui y est représentée. Si les branchages sont assez fins, le rotor est privilégié surtout si la surface à jardiner est assez réduite.

Le système à disques porte-couteaux pourra quant à lui s'occuper de végétaux non secs, contrairement à celui à rotor.

Le plus performant de la liste est bien le système à turbine, mais est-il vraiment nécessaire sur une petite propriété ? Si l'achat se fait au niveau d'un quartier, d'une famille nombreuse ou en vue d'une location de particulier à particulier, alors, oui, ce broyeur est à privilégier. Rapide, simple d'utilisation, il broie tous les végétaux, tendres, verts, durs, secs…

Quel que soit le choix du broyeur, il est impératif de porter des gants pour l'utilisation et interdit de pousser les végétaux avec les mains à l'intérieur de la trémie.

Posez toutes vos questions sur cet article

Vous vous posez une question sur l'article "Broyeur végétaux : comment bien choisir le vôtre ?". Posez la sur qrmaison.com, notre site communautaire sur les travaux, le jardinage et la décoration

Découvrez ces autres articles
Réagissez à cette article
Encyclopédie des plantes
Les Rudbeckies : semis, entretien Viorne caduque Viorne lantane L'oseille : semis, culture, entretien, récolte... Aglaonéma : entretien, arrosage Anthurium, Langue de feu, Flamand rose Glycine de Chine Capillaire Lilas commun Helxine Gloxinia Azalée Bégonia à feuillage Geranium lierre Begonia x tuberhybrida Geranium zonal Pied d'éléphant, Beaucarnea Jonquille, Narcisse Lobelia Brugmansia Lis de la Madone Canna, Canne d'Inde ou Balisier Lantana, Lantanier, Thé de Gambie Tulipe Cattleya bicolor
Derniers Articles
Des questions sur vos travaux de jardinage?

Vous avez une question sur vos travaux de jardinage ? sur l'entretien d'une plante ? Posez-les sur qrmaison.com. La communauté vous répond rapidement avec précision.

Posez votre question