Les pucerons noirs

Publié mardi 19 février 2013 Commenter 0
Pucerons sur une feuille

Sommaire

Deux espèces attaquant les légumineuses et les cerisiers

Devis Entretien de jardin
3 devis gratuits de pro en 48h, service gratuit et sans engagement
Demandez 3 devis gratuits

Le nom « puceron noir » désigne deux espèces bien distinctes. Le puceron noir des fèves Aphis fabae s'attaque aux légumineuses (aussi appelées Fabacées) : fèves, haricots, petits pois. Myzus cerasi envahit, lui, les cerisiers. Ces deux espèces sécrètent du miellat sur lequel se développe la fumagine, un champignon qui affaiblit la plante. Le puceron noir des fèves provoque le recroquevillement des jeunes pousses et des feuilles, limite la floraison et peut provoquer une déformation des gousses. Les dégâts sur le cerisier surviennent au moment de la maturation des cerises. Les feuilles s'enroulent sur elles mêmes à cause d'une toxine produite par le puceron, elles ne peuvent plus réaliser efficacement la photosynthèse. Le cerisier a alors du mal à produire les sucres et nutriments nécessaires à la maturation des cerises.

 

Des pucerons à plusieurs plantes hôtes

Le puceron du cerisier passe l'hiver sous la forme d’œufs sur le cerisier. Au printemps ceux-ci éclosent, les femelles fondatrices gagnent les feuilles et s'y multiplient efficacement (voir l'article sur les pucerons). Des fourmis circulent fréquemment dans ces colonies, elles consomment le miellat et participent peut-être à « l'élevage » des pucerons. Une fois les cerises mûres, la composition de la sève du cerisier change. Les nouveaux pucerons naissent avec des ailes et migrent vers d'autres plantes hôtes, dites secondaires. En septembre, les pucerons effectuent une reproduction sexuée et les femelles reviennent pondre sur les cerisiers.

Aphis fabeae peut s'établir sur environ 200 espèces végétales. Au printemps, il se trouve sur le fusain d'Europe, le seringat, ou la boule de neige. En mai, il migre vers les autres plantes hôtes comme les capucines, ou vos petits pois et haricots. Faites donc attention aux plantes que vous avez autour de votre potager, éviter d'attirer précocement les pucerons. Ensuite, favorisez ces hôtes alternatifs : si vous semez des capucines, il est probable que les pucerons s'y installent et ne viennent pas embêter vos haricots.

 

La lutte : plantes compagnes, purin d'ortie, eau savonneuse et insectes auxiliaires.

Il est très difficile de traiter sur les cerisiers car les feuilles sont rarement accessibles. Sur les jeunes cerisiers, vous pouvez pulvériser du purin d'ortie, de l'eau savonneuse (savon de Marseille, ou savon noir), ou de l'huile (de tournesol par exemple). Alternez ces traitements. Lutter précocement permet d'éviter que des colonies s'installent durablement dans le jardin et infestent vos cerisiers tous les ans. Lorsque vous tailler les cerisiers, vous pouvez mettre les branches dans votre tas de composte (loin de vos cerisiers), la température au sein du composte (due à l'activité des bactéries) permettra de tuer les œufs de pucerons. Vous pouvez aussi préparer des fagots que vous brûlerez dans votre cheminée.

Le puceron noir des fèves est plus facile à traiter. Pulvérisez vos plans infestés avec les préparations citées plus haut. Ne pulvérisez que sur les plantes que vous voulez protéger (laisser les pucerons sur les capucines par exemple).

 

N'oubliez pas qu'il existe de nombreux ennemis naturels des pucerons : coccinelles, larves de syrphes, larves de chrysopes, petites guêpe parasitoïdes qui pondent dans les pucerons (la larve de guêpe se développe dans le puceron et le tue)... La biodiversité dans votre jardin attirera ces auxiliaires. En laissant des plantes infestées de pucerons (comme les capucines), vous permettez aux auxiliaires de survivre même s'il n'y a plus de pucerons sur les petits-pois ou les cerisiers (ils ont toujours de quoi manger). Ainsi, dès que les pucerons recommenceront à envahir vos haricots, les auxiliaires seront près à attaquer.

Posez toutes vos questions sur cet article

Vous vous posez une question sur l'article "Les pucerons noirs". Posez la sur qrmaison.com, notre site communautaire sur les travaux, le jardinage et la décoration

Découvrez ces autres articles
Pralinage
Le Pralinage
Principe du pralinage Le pralinage est opéré lors de la plantation des arbres fruitiers.... +
Drageonnage
Le Drageonnage
Une forme de multiplication En milieu naturel, le drageonnage est un phénomène que l'on... +
fonte de semis
La Fonte de semis
 Des graines qui ne germent pas  La fonte de semis désigne des semis dont une partie des... +
araignée rouge
Les araignées rouges
 Coupable invisible de petits point blancs sur les feuilles  Les araignées rouges,... +
heliconia
Héliconia
Une plante d’intérieur colorée mais délicate Le bec de perroquet, ou balisier (Heliconia... +
Cognassier
Cognassier
Le cognassier, résistant et productifC’est un arbre fruiter quelque peu mis de côté, et qui... +
Réagissez à cette article
Encyclopédie des plantes
Abélia à grandes fleurs Goyavier de Montevideo ou du Brésil Amélanchier à feuilles ovales Arbre du voyageur Rince-bouteille citrine Cerisier japonais Anémone de Caen Sauge Guarani La Plante serpent Le saule pleureur L'arbre ombrelle L'orpin d'automne La Joubarbe toile d'araignée La spirée japonaise la Spirée Stévia, Chanvre d'eau Tamaris Tanaisie If commun, If à baie Thlaspi Le Thuya Le Thym commun Les Filles de l'air La tomate Cobra La Tomate Fandango
Derniers Articles
Des questions sur vos travaux de jardinage?

Vous avez une question sur vos travaux de jardinage ? sur l'entretien d'une plante ? Posez-les sur qrmaison.com. La communauté vous répond rapidement avec précision.

Posez votre question